Aide de jeu·Mythras·Thennla

L’alchimie pour Mythras

Voici quelques règles d’alchimie pour Mythras, utilisables dans Thennla. D’après Age of Treason : The Iron Simulacrum, l’alchimie est bien présente dans Thennla, notamment dans l’Empire taskien. Malheureusement cet ouvrage est épuisé et, en attendant que The Design Mechanism publie un supplément thennlan avec des règles d’alchimie adaptées à Mythras, je vous propose ce petit système pour vos potions et autres élixirs.

memo-alchimie-v1.0

Version v1.0 du 10 mai 2017.

Ces règles encore rudimentaires laissent probablement pas mal de questions en suspens, car je n’ai pas eu l’occasion de les tester en jeu. N’hésitez pas à me faire part de vos suggestions !

Je me suis inspiré des règles d’alchimie de Age of Treason : The Iron Simulacrum en introduisant quelques changements substantiels.

L’Alchimie est une discipline à la frontière de la magie et de la science qui utilise l’énergie magique pour exploiter les propriétés des substances naturelles. Ce point distingue l’alchimie des autres systèmes de magie de Mythras. Si la préparation d’une substance alchimique requiert des points de magie, la substance elle-même, une fois terminée, n’est pas magique. La magie n’a pour effet que de révéler des propriétés latentes de la matière. Cela signifie qu’il est impossible de dissiper une substance alchimique. En revanche, il est tout à fait possible d’utiliser un effet magique pour s’opposer aux effets d’une substance alchimique (un sort de Soins peut guérir les dégâts causés par un acide, une maladie magique peut vaincre une thériaque d’immunisation, un miracle de guérison peut annuler les effets d’un poison…).

900px-Leçons_élémentaires_de_chimie,_1897_-_Fig._51

L’alchimie est basée sur deux compétences : Alchimie (substance) et Artisanat (alchimie). La première représente une série de savoirs théoriques constitués de formules alchimiques associées à un type particulier de substance : Alchimie (poison), Alchimie (élixir), Alchimie (acide et alcali), Alchimie (fulminant), Alchimie (concoction) et Alchimie (potion). D’autres savoirs alchimiques sont bien sûr imaginables.

Voici comment j’ai défini ces différents savoirs alchimiques :

  • Les poisons sont des préparations qui produisent un effet néfaste sur le métabolisme.
  • Les élixirs sont des préparations qui produisent un effet bénéfique sur le métabolisme.
  • Les acides et alcalis sont des préparations qui attaquent et dissolvent la matière.
  • Les fulminants sont des préparations qui produisent une énergie explosive ou ardente.
  • Les concoctions sont des préparations qui altèrent les propriétés habituelles de la matière inerte.
  • Les potions sont des préparations qui altèrent les propriétés habituelles de la matière vivante.

La seconde compétence constitue le savoir-faire pratique de la préparation des substances. La procédure de fabrication d’une substance est représentée par la règle des tours de tâches (cf. Mythras p. 65) basés sur des jets en Artisanat (alchimie). Enfin, il est possible d’augmenter la durée de vie et le nombre de doses de la substance produite, en dépensant des points de magie supplémentaires pendant sa préparation.

La pratique de l’alchimie exige de disposer d’un laboratoire adapté. Elle est onéreuse, en raison des nombreux composants nécessaires, et demande beaucoup de temps.

H0442-L25568974

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s